Education aux médias : vers une certification des journalistes intervenants

L’éducation aux médias se développe, les initiatives foisonnent : c’est une bonne nouvelle ! De nombreux journalistes s’y investissent. Pour se doter d’objectifs et méthodes communs, tout en gardant la diversité des approches, une certification des intervenants est en cours de réflexion. La CFDT participe aux travaux préliminaires, grâce à son engagement au sein des commissions paritaires nationales emploi formation qui concernent les journalistes. 

L’assassinat de Samuel Paty en octobre dernier a accéléré la réflexion 
entamée depuis quelques temps au sein de la section journalistes de la 
CPNEF audiovisuelle (où la CFDT est représentée par Jacqueline Papet) autour de l’éducation aux médias et à 
l’information (EMI). Après quelques réunions, la
 commission a estimé qu’il était opportun de créer une certification interbranche pour les professionnels de l’audiovisuel et de la presse qui 
interviennent dans les établissements scolaires ou dans les structures 
qui accueillent des jeunes.

Beaucoup d’initiatives existent déjà mais de façon dispersée. Doter 
ces bonnes volontés de compétences reconnues paraît indispensable pour
 qu’elles aient en commun une méthode, un référentiel, mais aussi encourager des personnes tentées par l’aventure mais ayant besoin de bases. Cette nouvelle formation, qui pourrait durer entre trois et dix jours, donnera lieu à un CQP ou CCP (Certificat de compétences professionnelles) intitulé ‘Eduquer aux médias et à l’information’

Une étude imminente

Comme cela avait déjà été fait il y a quelques années pour une étude
 sur l’insertion des diplômés en journalisme, les deux autres CPNE 
concernées ont été sollicitées : la CPNE Presse (la CFDT y est
 représentée) a déjà donné 
son accord officiel et participera au financement du projet. La CPNEJ (où la CFDT est aussi représentée) 
s’est déclarée très intéressée, notamment pour étudier comment les écoles de journalisme reconnues pourraient avoir un rôle à jouer en tant qu’opérateurs de la certification. L’Afdas et le CLEMI (Centre pour l’éducation aux médias et à 
l’information) seront tout naturellement les partenaires de 
l’initiative.

On peut considérer que l’idée est maintenant en cours de réalisation. Les membres de la CPNEF de l’audiovisuel ont rédigé le cahier des charges d’un appel d’offres, sur le point d’être lancé, en vue de trouver le prestataire d’une étude sur l’ingénierie de la certification, et cela dans le cadre d’un EDEC 
(Engagement de développement de l’emploi et des compétences).

Les premiers stagiaires dès 2022

Cette étude visant à réaliser le référentiel de compétences et construire la certification pourrait être lancée fin mai et livrée à la rentrée de septembre 2021. Durant cette période, les porteurs de l’étude chercheront à recueillir les retours d’expériences, observations et préconisations d’acteurs de l’éducation aux médias (si c’est votre cas, n’hésitez pas à contacter CFDT)-Journalistes, qui transmettra).

De novembre 2021 à janvier 2022 pourraient être agréés les organismes de formation susceptibles de délivrer cette formation, pour de premières entrées en formation en février-mars 2022.



Qu’est-ce qu’une CPNEF ?

La Commission paritaire nationale emploi, formation est une instance composée à égalité en nombre de représentants des organisations syndicales des salariés d’un côté et de représentants des employeurs de l’autre. Elle a plusieurs missions: l’analyse prospective de l’évolution qualitative et quantitative des métiers et qualifications de son secteur; l’étude des moyens de formation existants; l’examen des mesures propres à assurer la pleine utilisation, l’adaptation et le développement de ces moyens, la formulation des orientations à donner aux actions de formation, la définition des priorités dans le domaine de la formation professionnelle, etc.


Lire l’avis du Conseil économique social et environnemental (CESE) de 2019 préconisant notamment de mieux former les acteurs et les actrices intervenant dans le domaine de l’éducation aux médias et à l’information (EMI)

 

Les actualités

  • Journaliste cinéma : derrière le strass, le stress

    Le métier de critique de cinéma relève a priori du rêve. Mais analyser, commenter, observer l’actualité cinématographique suppose une expertise, une sensibilité, un savoir-faire, pas assez reconnus à leur juste valeur. Au moment où se déroule le festival de Cannes, un coup de projecteur sur ce journalisme sans qui le public n’aurait pour toute information…

  • L’audiovisuel public en grève les 23 et 24 mai !

    Contre la mise en place d’une holding regroupant France Télévisions, Radio France, l’INA et France Médias Monde, les sections CFDT de ces entreprises appellent à la grève les 23 et 24 mai, de même que celle de TV5 Monde, qui n’est pas concernée mais s’inquiète également de ce projet. Retrouvez ci-après tous les préavis de…

  • Les journalistes CFDT ne veulent pas regarder monter l’extrême-droite les bras croisés

    Face à la montée de l’extrême-droite, et à moins de trois semaines des élections européennes du 9 juin, CFDT-Journalistes, organisation syndicale représentative de la profession, exhorte les journalistes et tous les citoyens à ne pas sous-estimer le péril démocratique qui est en jeu, notamment au regard de la liberté de la presse, et exhorte les…

  • Réforme de l’audiovisuel public : l’OPA hostile des politiques

    À partir du mardi 14 mai à 16h30, la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée nationale examine la proposition de loi, adoptée par le Sénat, relative à la réforme de l’audiovisuel public et à la souveraineté audiovisuelle. CFDT-Journalistes, SNME-CFDT et F3C-CFDT dénoncent une OPA hostile du gouvernent ! Un projet de loi…

  • Déclaration d’impôts des journalistes : suivez le guide !

    Vous avez, selon les départements, jusqu’au 23 mai, 30 mai ou 6 juin 2024 pour déclarer vos revenus aux impôts. Rappel des règles concernant l’abattement forfaitaire de 7650€ des journalistes. Vous le savez, les journalistes bénéficient d’une exonération. Ils peuvent déduire 7 650 € de leurs revenus imposables. Exemple : vous avez gagné 35000€ en salaires issus du journalisme en…

Enable Notifications OK No thanks