Le groupe EBRA confond règlement intérieur et charte déontologique

Règlement intérieur copié-collé du monde bancaire, mention des clients et non lecteurs, notions de déontologie qui devraient faire l’objet d’un texte distinct, demande aux journalistes de déclarer leurs activités extérieures… pour la CFDT, le règlement intérieur du groupe EBRA ne passe pas !

 

Dans les différents CSE du groupe Ebra (L’Alsace, Le Bien Public, Le Dauphiné Libéré, Les Dernières Nouvelles d’Alsace, L’Est Républicain, Le Journal de Saône-et-Loire, Le Progrès, le Républicain Lorrain et Vosges matin) les directions ont présenté un règlement intérieur qui est un copier-coller d’un texte issu du monde bancaire (Le Crédit Mutuel est propriétaire du groupe).

Un exemple parmi tant d’autres : on y parle de clients et jamais de lecteurs. Mais plus inquiétant encore est le contenu d’une annexe relative aux devoirs des journalistes, appelée « code de déontologie », où sont affirmées de curieuses recommandations et cités des extraits de la « Déclaration des devoirs et des droits des journalistes de Munich » souvent sortis de leur contexte et incomplets. Un exemple parmi d’autres : les notions de “ liberté d’information du journaliste”,  de “devoir de défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique” ne sont pas abordées.

Pour cette raison, les élus CFDT n’ont pas donné d’avis favorable à ce texte.

Un règlement intérieur doit rester un règlement intérieur

La CFDT Journalistes rappelle qu’un règlement intérieur a seulement pour objet de préciser la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité ; de déterminer les règles générales relatives à la discipline ainsi que la nature et l’échelle des sanctions applicables, de rappeler les dispositions relatives à l’interdiction du harcèlement sexuel et de toute pratique de harcèlement moral, etc.

Concernant la déontologie des journalistes, la CFDT demande tout simplement que soit respectée la « Déclaration des devoirs et des droits des journalistes de Munich” (1971) en l’intégrant à chaque charte de déontologie… si celle-ci n’est pas encore mise en place dans les entreprises du groupe (loi Bloche de 2016).

Atteinte à la vie privée

Autre point inquiétant, il est noté dans le règlement que : “Dans le cas où une activité lucrative ou non, extérieure à son activité de journaliste dans l’entreprise, est susceptible de porter atteinte à sa crédibilité et à son indépendance, le journaliste est tenu d’alerter sa rédaction en chef pour que celle-ci puisse mettre en place avec lui les mesures adéquates pour préserver son intégrité professionnelle et sa liberté individuelle.”

Qu’entend la direction d’EBRA par une activité qui “est susceptible de porter atteinte à la crédibilité ou l’indépendance” : faire partie d’une association, d’un syndicat, d’une fédération de sport, etc. Sont-ce des activités entrant sous le coup de cette obligation ?

La formulation est tellement générale qu’à sa lecture, on peut penser que toute activité publique, associative, politique, ou autre du journaliste devrait être connue de l’employeur, ce qui constituerait une atteinte à la vie privée !

Lire le tract intégral de la CFDT EBRA

Les actualités

  • A circonstances exceptionnelles, mesure exceptionnelle : la carte de presse 2019 renouvelée en 2020

    « Compte tenu de ces circonstances exceptionnelles, la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels) a décidé de renouveler la carte 2020 aux 35 000 titulaires de la carte 2019, indique le communiqué publié mardi midi par la CCIJP. Cette reconduction est une mesure générale et exceptionnelle pour cette année. Elle s’adresse tout particulièrement aux 7000 journalistes qui,…

  • Dans son rapport 2020, l’ODI pointe un nouveau défi pour l’information

    De nouvelles menaces sur la qualité de l’information L’Observatoire de la Déontologie de l’Information (ODI) vient de publier son rapport 2020, « Faire face au trouble dans l’information ». Ce document, qui aurait dû être présenté lors des Assises internationales du Journalisme (reportées à l’automne), souligne la persistance en 2019 de graves dérives, accentuées par le ‘trouble’ provoqué dans…

  • Coronavirus : comment l’action syndicale a permis d’obtenir un décret favorable aux pigistes

    Alors qu’un grand nombre de journalistes pigistes ont vu leurs collaborations fortement freinées voire stoppées depuis le début de la crise sanitaire, la CFDT-Journalistes se félicite des avancées apportées par le « décret pigistes », déterminant leurs conditions d’accès au chômage partiel, paru au Journal officiel ce vendredi 17 avril. Certaines entreprises de presse avaient déjà accordé l’activité…

  • Décret pigistes : une étape est franchie, passons à la suivante

    Communiqué intersyndical. Le décret sur le chômage partiel des journalistes pigistes vient d’être publié. Il énonce clairement les conditions d’accès aux mesures gouvernementales dans chaque entreprise : avoir trois bulletins de salaire au moins sur les douze mois précédant les mesures de chômage partiel, dont deux sur les quatre derniers mois ou avoir collaboré au dernier trimestriel.…

  • Lettre ouverte à Julian Assange, emprisonné en Grande-Bretagne depuis un an

    Voici la lettre ouverte à Julian Assange, emprisonné en Grande-Bretagne depuis un an, publiée par le SNJ, le SNJ-CGT, la CFDT-Journalistes. Cher Julian, En ces temps de pandémie où des remises en liberté sont massivement accordées à des prisonniers de plusieurs pays du monde, votre libération a été refusée par la juge qui entend vous…

Enable Notifications OK No thanks