Ukraine : appel syndical à soutenir et protéger les journalistes sur place

Partagez sur vos réseaux
Alors que la guerre a commencé en Ukraine, la CFDT-Journalistes la condamne fermement et exprime son soutien à tous les journalistes ukrainiens et tous les journalistes actuellement envoyés couvrir la guerre en Ukraine, dont un certain nombre de journalistes français ou travaillant pour des médias français.
La CFDT-Journalistes se joint à
– un appel interorganisations de soutien à l’Ukraine, comme y invite la Fédération européenne des journalistes.
– la condamnation de la confédération CFDT : « Cette attaque est une agression injustifiable. Les Ukrainiens doivent pouvoir vivre en paix dans un état démocratique et souverain.

La CFDT exprime sa solidarité avec les Ukrainiens et le mouvement syndical ukrainien qui, jusqu’à l’agression armée, ont plaidé pour une solution politique et diplomatique afin d’éviter le conflit. Elle salue aussi le courage des manifestants russes qui ont bravé l’interdiction des autorités et se sont rassemblés pour dénoncer la guerre. La CFDT réitère sa demande à la France et à l’Europe d’agir pour que les mesures les plus sévères soient prises à l’encontre du régime russe. La CFDT demande également aux gouvernements européens une solidarité sans faille avec les Ukrainiens contraints de fuir la guerre en leur offrant l’asile. La CFDT est mobilisée aux côtés de la société civile européenne pour la promotion de la paix et pour une sortie du conflit armé avec une réponse politique, diplomatique et négociée. Elle appelle à participer aux différentes mobilisations pour la paix. »

– l’appel des confédérations syndicales françaises CGT, FO, CFDT, CFTC et CFE-CGC : « Il s’agit d’une guerre, en violation de la souveraineté d’un pays, en violation du droit international et des principes fondateurs de la Charte des nations unies. (…). Nous appelons à l’arrêt immédiat de cette agression et au retrait des troupes russes du territoire ukrainien » Lire le communiqué intersyndical

Ecrire aux journalistes ukrainiens

Nous invitons les journalistes français à manifester leur solidarité avec leurs collègues journalistes ukrainiens via les deux syndicats de journalistes ukrainiens affiliés comme nous à la Fédération européenne des journalistes et à la Fédération internationale des journalistes,  NUJU et IMTUU
– NUJU: Sergiy Tomilenko, stomilenko@gmail.com
– IMTUU: Serhiy Shturkhetsky, chairman@nmpu.org.ua

Se protéger

Nous invitons les journalistes couvrant le conflit à prendre connaissance des conseils de la Fédération internationale des journalistes et à noter son contact téléphonique : +32 2 235 22 16

 

Rappelons aussi qu’existent des assurances dédiées au reportage en zone à risque

  • Celle d’Audiens : https://www.audiens.org/solutions/audiens-securite-reportage.html
  • Celle de la Fédération internationale des journalistes, en association avec Battleface : IFJ Insurance (battleface.com)
  • Celle de RSF, également avec Battleface : https://rsf.org/fr/assurances-0
Nous invitons par ailleurs les employeurs à prendre la mesure de leurs responsabilités afin qu’ils permettent à leurs journalistes de partir avec les consignes et le matériel de sécurité nécessaires, et qu’ils soient en lien permanent avec eux sur le terrain.

Cellule de crise à l’Ambassade de France

Enfin, en Ukraine, l’ambassade de France a ouvert une cellule de crise – Conflit avec la Russie, à destination des Français se trouvant en Ukraine, comprenant une cellule de réponse téléphonique. La cellule de réponse téléphonique est joignable au +380 44 590 36 39.

A la suite des bombardements, l’espace aérien ukrainien a été fermé à compter du 24 février. « Il est recommandé jusqu’à nouvel ordre de rester à l’abri compte tenu des risques entraînés par tout déplacement à l’intérieur du pays », indique l’Ambassade.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Enable Notifications    OK No thanks