Par unique souci corporatiste, le SNJ « plante » le Comité de groupe Ebra

Partagez sur vos réseaux

Isolé sur ses positions, le SNJ-Solidaires a décidé de littéralement « planter » la création d’un comité de groupe des sociétés Ebra et porte seul la responsabilité de cet échec.

Le point d’achoppement a été la création d’un collège « journalistes » au sein de ce comité de groupe. Une exigence que rien ne justifie sauf à vouloir placer les journalistes « à part » des autres salariés du groupe, au nom d’une vision corporatiste.

Pour la CFDT, les journalistes font partie d’un collectif de travail qui inclut des professionnels techniques et administratifs. Notre Fédération se place ainsi dans une démarche non corporatiste et estime que les journalistes doivent être représentés de la même façon que les techniciens, agents de maîtrise et cadre au sein du second collège.

Procéder ainsi n’aurait d’ailleurs rien enlevé au SNJ en nombre de représentants au sein du Comité de groupe, et leur position est bien incompréhensible alors que ce syndicat est, lui-même, membre de l’union syndicale Solidaires.

La CFDT déplore que le SNJ, en voulant –par une prise de position minoritaire– isoler les journalistes des autres catégories au nom d’un corporatisme dépassé, prive l’ensemble des salariés du groupe des informations qu’ils auraient pu obtenir avec la création de ce Comité de groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Enable Notifications    OK No thanks