Par unique souci corporatiste, le SNJ « plante » le Comité de groupe Ebra

Isolé sur ses positions, le SNJ-Solidaires a décidé de littéralement « planter » la création d’un comité de groupe des sociétés Ebra et porte seul la responsabilité de cet échec.

Le point d’achoppement a été la création d’un collège « journalistes » au sein de ce comité de groupe. Une exigence que rien ne justifie sauf à vouloir placer les journalistes « à part » des autres salariés du groupe, au nom d’une vision corporatiste.

Pour la CFDT, les journalistes font partie d’un collectif de travail qui inclut des professionnels techniques et administratifs. Notre Fédération se place ainsi dans une démarche non corporatiste et estime que les journalistes doivent être représentés de la même façon que les techniciens, agents de maîtrise et cadre au sein du second collège.

Procéder ainsi n’aurait d’ailleurs rien enlevé au SNJ en nombre de représentants au sein du Comité de groupe, et leur position est bien incompréhensible alors que ce syndicat est, lui-même, membre de l’union syndicale Solidaires.

La CFDT déplore que le SNJ, en voulant –par une prise de position minoritaire– isoler les journalistes des autres catégories au nom d’un corporatisme dépassé, prive l’ensemble des salariés du groupe des informations qu’ils auraient pu obtenir avec la création de ce Comité de groupe.

Les actualités

  • Samedi de forte mobilisation contre la loi sécurité globale

    « Même pas drones », « floutage de gueules »… Une vingtaine de manifestations ont réuni en France samedi 21 novembre des milliers de personnes contre la proposition de loi Sécurité globale (article 24, utilisation des drones…) et le Schéma national de maintien de l’ordre. CFDT Journalistes y était, parmi les organisateurs et les participants. L’article 24 a été…

  • Journalisme et police: inquiétude élargie et pétition contre le projet de loi

    Pétition et campagne d’interpellation des députés Le Parlement examine une proposition de loi présentée par des députés de la majorité gouvernementale « relative à la sécurité globale » qui s’inscrit dans le sillage sécuritaire des abondantes réformes des dernières années et des recours successifs à l’état d’urgence. Alors que cette proposition de loi porte lourdement…

  • Maintien de l’ordre: les critiques de CFDT Journalistes et de la FEJ

    Les échanges ont duré une heure et demi. CFDT-Journalistes a insisté sur les risques pour la démocratie que présente le Schéma national du maintien de l’ordre rendu public le 16 septembre 2020 par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et réaffirmé son opposition à la proposition de loi sur la sécurité globale déposée par le…

  • Une proposition de loi sécurité globale contre la liberté de la presse

    La proposition de loi dite de « sécurité globale », déposée par la majorité gouvernementale, entend interdire la diffusion, par tous moyens, de l’image d’un policier, d’un gendarme ou d’un militaire en opération, dans le but de porter atteinte à leur intégrité physique ou psychique. Ce texte est une réponse clientéliste du ministère de l’intérieur…

  • « Sécurité globale » : LDH et Journalistes demandent le retait pur et simple

    Communiqué commun Une proposition de loi sécurité globale contre la liberté de la presse   La proposition de loi dite de « sécurité globale », déposée par la majorité gouvernementale, entend interdire la diffusion, par tous moyens, de l’image d’un policier, d’un gendarme ou d’un militaire en opération, dans le but de porter atteinte à leur intégrité physique ou psychique.…

Enable Notifications OK No thanks