Salaires en Presse quotidienne départementale : on reste au ras des pâquerettes

S’il est bien une branche laissée en déshérence par les patrons depuis des années, c’est celle de la presse quotidienne départementale pour laquelle, les barèmes de salaires ne sont absolument plus d’actualité, rattrapés par les hausses successives du SMIC et du coût de la vie.

C’est ainsi que l’ensemble de la grille des employés, de l’indice 100 (Garçon de bureau, manutentionnaire ou magasinier) à l’indice 160 (secrétaire de direction) sont largement sous le SMIC, qui est de 1 678,95 € brut. C’est la même chose pour les ouvriers travaillant de jour, tandis que ceux travaillant la nuit passent le smic de quelques euros seulement (1 681,72 €). Deux des trois niveaux des cadres sont également sous le SMIC, seuls les bénéficiaires de l’indice 138 devant être gratifiés de 1 839,76 € brut.

Face à ce désastre, la grille des journalistes fait encore figure à peu près convenable, avec cependant deux échelons, pour les journalistes stagiaires, sous le SMIC. Mais tout cela reste assez peu flamboyant si on considère que depuis février 2018, date de la dernière hausse (modeste) des salaires conventionnels de 0,4%, un journaliste polyvalent (indice 120) émarge à 1 960,78 € brut quand un secrétaire de rédaction (indice 140) est à 2 287,57 € brut…

Il est donc plus que temps de revoir les grilles comme les définitions de fonction, souvent obsolètes. Un chantier que le syndicat de la PQD semble vouloir ouvrir, mais va-t-il y mettre réellement les moyens ? Au terme de la NAO 2022, mercredi 21 septembre 2022, la seule proposition qui est faite par la partie patronale, qui invoque une situation délicate pour les quotidiens départementaux, surtout en Outre-Mer, est de ramener l’ensemble des salaires sous le SMIC au montant du SMIC + 1%, sans aucune augmentation pour les échelons situés au-dessus de ces montants.

Autant dire que cette proposition a été accueillie plutôt fraichement par la partie syndicale. Lors du tour de table, la CFDT a ainsi posé des jalons pour la future refonte des grilles : pas de salaire en dessous de 2000 € brut pour les journalistes et employés qualifiés et la construction d’une grille progressive, qui permette à chaque salarié de la PQD de pouvoir évoluer tout au long de sa carrière.

Retrouvez les barèmes des salaires par branche

 

Les actualités

  • L’audiovisuel public en grève les 23 et 24 mai !

    Contre la mise en place d’une holding regroupant France Télévisions, Radio France, l’INA et France Médias Monde, les sections CFDT de ces entreprises appellent à la grève les 23 et 24 mai, de même que celle de TV5 Monde, qui n’est pas concernée mais s’inquiète également de ce projet. Retrouvez ci-après tous les préavis de…

  • Les journalistes CFDT ne veulent pas regarder monter l’extrême-droite les bras croisés

    Face à la montée de l’extrême-droite, et à moins de trois semaines des élections européennes du 9 juin, CFDT-Journalistes, organisation syndicale représentative de la profession, exhorte les journalistes et tous les citoyens à ne pas sous-estimer le péril démocratique qui est en jeu, notamment au regard de la liberté de la presse, et exhorte les…

  • Réforme de l’audiovisuel public : l’OPA hostile des politiques

    À partir du mardi 14 mai à 16h30, la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée nationale examine la proposition de loi, adoptée par le Sénat, relative à la réforme de l’audiovisuel public et à la souveraineté audiovisuelle. CFDT-Journalistes, SNME-CFDT et F3C-CFDT dénoncent une OPA hostile du gouvernent ! Un projet de loi…

  • Déclaration d’impôts des journalistes : suivez le guide !

    Vous avez, selon les départements, jusqu’au 23 mai, 30 mai ou 6 juin 2024 pour déclarer vos revenus aux impôts. Rappel des règles concernant l’abattement forfaitaire de 7650€ des journalistes. Vous le savez, les journalistes bénéficient d’une exonération. Ils peuvent déduire 7 650 € de leurs revenus imposables. Exemple : vous avez gagné 35000€ en salaires issus du journalisme en…

  • Dans un mois, les 48h de la pige à Lille : profitez de notre opération adhérents !

    Comme chaque année, la CFDT-Journalistes sera aux 48h de la pige, organisées par l’associationProfession : Pigiste cette fois-ci à Lille. Nous y tiendrons un stand et interviendrons dans certaines tables rondes. Souhaitant que ce temps UTILE, SYMPA, REVIGORANT, permettant de mieux connaître ses droits et les opportunités de piges, et de sortir de son isolement, profite un maximum à tous, nous…

Enable Notifications OK No thanks