JDD : le grand remplacement ?

Le rassemblement à Paris, le mardi 27 juin 2023 (photo Jérôme Citron)

Les nombreuses et récentes acquisitions de Vivendi dans les médias, la production audiovisuelle et l’édition constituent pour la F3C CFDT un facteur de déséquilibre de l’offre et une atteinte à la diversité culturelle et à la liberté d’être informé. La F3C CFDT regrette à nouveau que ni le gouvernement ni le législateur n’ait agi concrètement contre les concentrations voraces pour préserver le pluralisme des industries culturelles, des médias et de l’information en France.

La F3C CFDT appelle à nouveau les pouvoirs publics à prendre conscience que les puissances économiques, aussi privées soient-elles, ne doivent ni fragiliser notre démocratie ni aller à l’encontre de l’intérêt général.

Aujourd’hui, c’est le Journal du Dimanche qu’on assassine. L’ensemble des structures CFDT concernées par la volonté affichée par le groupe Vivendi de modifier en profondeur la ligne éditoriale du JDD pour l’orienter clairement vers une presse d’opinion d’extrême droite y sont opposées. C’est une attaque protéiforme contre l’histoire même du journal, la relation qu’il entretient avec ses lecteurs, sa pérennité et évidemment celle des emplois de ses journalistes et de l’ensemble des salariés qui ont œuvré pour en faire ce qu’il est aujourd’hui.
La F3C CFDT soutient la grève en cours au JDD et appelle Vivendi et Vincent Bolloré à considérer la situation de manière adaptée et avec raison.

Si Vivendi a un projet idéologique et veut créer un journal d’opinion, il peut le faire sans aucune difficulté, il dispose de tous les moyens financiers pour cela sans détruire tout ce qu’a été et tout ce qu’est le JDD.

La F3C CFDT est fermement déterminée et mobilisée pour stopper la transformation du Journal du Dimanche en Journal d’extrême droite.

Les actualités

  • Samedi de forte mobilisation contre la loi sécurité globale

    « Même pas drones », « floutage de gueules »… Une vingtaine de manifestations ont réuni en France samedi 21 novembre des milliers de personnes contre la proposition de loi Sécurité globale (article 24, utilisation des drones…) et le Schéma national de maintien de l’ordre. CFDT Journalistes y était, parmi les organisateurs et les participants. L’article 24 a été…

  • Journalisme et police: inquiétude élargie et pétition contre le projet de loi

    Pétition et campagne d’interpellation des députés Le Parlement examine une proposition de loi présentée par des députés de la majorité gouvernementale « relative à la sécurité globale » qui s’inscrit dans le sillage sécuritaire des abondantes réformes des dernières années et des recours successifs à l’état d’urgence. Alors que cette proposition de loi porte lourdement…

  • Maintien de l’ordre: les critiques de CFDT Journalistes et de la FEJ

    Les échanges ont duré une heure et demi. CFDT-Journalistes a insisté sur les risques pour la démocratie que présente le Schéma national du maintien de l’ordre rendu public le 16 septembre 2020 par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et réaffirmé son opposition à la proposition de loi sur la sécurité globale déposée par le…

  • Une proposition de loi sécurité globale contre la liberté de la presse

    La proposition de loi dite de « sécurité globale », déposée par la majorité gouvernementale, entend interdire la diffusion, par tous moyens, de l’image d’un policier, d’un gendarme ou d’un militaire en opération, dans le but de porter atteinte à leur intégrité physique ou psychique. Ce texte est une réponse clientéliste du ministère de l’intérieur…

  • « Sécurité globale » : LDH et Journalistes demandent le retait pur et simple

    Communiqué commun Une proposition de loi sécurité globale contre la liberté de la presse   La proposition de loi dite de « sécurité globale », déposée par la majorité gouvernementale, entend interdire la diffusion, par tous moyens, de l’image d’un policier, d’un gendarme ou d’un militaire en opération, dans le but de porter atteinte à leur intégrité physique ou psychique.…

Enable Notifications OK No thanks