JDD, semaine 3 : le récit d’une mobilisation exemplaire

Ils tiennent, les salariés du JDD ! Leur collectif reste extrêmement soudé, alors qu’ils vivent leur troisième semaine de grève, revotant chaque jour la reconduite de la grève à plus de 95% ! Cela malgré de lourdes conséquences sur leur salaire et un immense dépit de ne pouvoir couvrir l’actualité.

S’ils tiennent, c’est qu’ils savent que demain, avec Geoffroy Lejeune à leur tête, leur travail ne sera plus le même, leur conception du métier et de son honnêteté sera bafouée. A Valeurs Actuelles, il a défendu une ligne d’extrême-droite bien loin des valeurs défendues par la rédaction du JDD.

La perspective de départs négociés ne peut en aucun cas les rassurer, car l’hémorragie serait alors énorme, et c’est leur journal qu’on assassinerait alors. Pour ceux qui resteront, verrouiller leurs capacités à rester vraiment journalistes est un combat ardu mais absolument nécessaire.

La chance immense de ce combat, c’est l’union entre les salariés, au sein de la SDJ, et entre les syndicats. Dès les premières heures les grévistes, malgré le coup de massue, se sont organisés en commissions (juridique, stratégique, communication…) et orchestrent un mouvement très organisé, avec ses AG quotidiennes, sa caisse de grève, et sa médiatisation qui ne faiblit pas.

La section syndicale CFDT est mobilisée elle aussi depuis le 1er jour. En premier lieu, nos élus en entreprise bien-sûr, avec la chance qu’un de nos élus au CSE est aussi coprésident de la SDJ.

Vidéo tournée le 7 juillet 2023, jour du début de la 3ème semaine de grève.

Le soutien des instances CFDT

Au national, la CFDT multiplie les démarches pour les soutenir et soutenir notre conception du travail des journalistes.

Le 23 juin, deuxième jour de grève, CFDT-Journalistes et la section CFDT de Lagardère Media News (JDD, Paris Match) éditaient un communiqué demandant de ne pas confirmer l’arrivée de Geoffroy Lejeune.

Le 25 juin nous participions à la réunion du collectif STOP BOLLORE pour envisager les premières actions.

Le 27 juin nous participions avec le SNJ (Solidaires) et le SNJ-CGT à la soirée de soutien organisée par RSF : dans la salle, mais aussi sur scène, avec nos militants Yoann Labroux-Satabin et Manuela Bermudez, membres du conseil national CFDT-Journalistes, et Marylise Léon, secrétaire générale de la confédération CFDT.

« Ce n’est pas le rôle des journalistes de servir un agenda politique »
« Je tiens à souligner le courage des journalistes du JDD qui se mobilisent pour sauver la pluralité des médias ! »

Le 27 juin encore, Marylise Léon et Laurent Berger signaient la tribune de 400 personnalités montée par la rédaction du JDD et parue dans le Monde : « Le JDD ne peut devenir un journal au service des idées d’extrême droite ».

https://www.lemonde.fr/idees/article/2023/06/27/le-jdd-ne-peut-devenir-un-journal-au-service-des-idees-d-extreme-droite_6179372_3232.html

Le 27 juin toujours, en tant qu’affiliés à la FEJ et la FIJ, nous signions un appel : « France: il est urgent de renforcer l’indépendance des rédactions et le pluralisme des médias »

https://www.ifj.org/media-centre/news/detail/category/press-releases/article/france-il-est-urgent-de-renforcer-lindependance-des-redactions-et-le-pluralisme-des-medias

Et le même jour, notre fédération F3C-CFDT publiait elle aussi un communiqué « pour stopper la transformation du Journal du Dimanche en Journal d’extrême droite ».

https://f3c.cfdt.fr/upload/docs/application/pdf/2023-06/23cp12_f3ccfdt_communique_de_presse_medias_jdd_vivendi_sscontact.pdf

Le 30 juin, aux 48h de la pige, nous montions une photo de groupe avec plus de 200 pigistes venus de toute la France, en solidarité aux grévistes du JDD, dont une trentaine de pigistes. Trois d’entre eux étaient là, et ont pu témoigner de leur inquiétude mais aussi de leur combativité.

2fd904e9-4a80-4161-b0e9-535aec9b2d34.jpg

Le 3 juillet, Marylise Léon, secrétaire générale de la confédération CFDT, écrivait avec Sophie Binet, secrétaire générale de la confédération CGT, à Elisabeth Borne, pour lui demander d’engager les réformes qui s’imposent comme nécessaires au vue de ce que le droit n’a pas permis d’empêcher au JDD.

Le 4 juillet, la presse confédérale CFDT a également raconté la mobilisation dans Syndicalisme Hebdo.

https://www.syndicalismehebdo.fr/article/journal-du-dimanche-la-determination-intacte-des-salaries

Le 5 juillet interrogés dans Ouest France titrant « Derrière sa conquête des médias, Vincent Bolloré a-t-il un projet politique ? », nous expliquions  « Il faut réclamer des règles pour que les milliardaires soient stoppés dans leur capacité à nommer des directeurs de rédactions contre l’avis des journalistes. Le gouvernement doit s’en saisir ». 

https://www.ouest-france.fr/medias/derriere-la-conquete-des-medias-par-bollore-un-projet-politique-283e7070-1a95-11ee-bcb0-ebf42137c2d4

Le 6 juillet plusieurs représentants CFDT (au JDD, de CFDT-Journalistes, et de différentes entreprises du groupe Vivendi) participaient au rassemblement devant le siège de Vivendi, alors que s’y tenait le comité de groupe Vivendi.

Le combat continue !

Et vous, que pouvez-vous faire ?

  1. Donner à la caisse de grève
  2. Signer la pétition
  3. Dire et porter votre soutien partout !

Les actualités

  • L’audiovisuel public en grève les 23 et 24 mai !

    Contre la mise en place d’une holding regroupant France Télévisions, Radio France, l’INA et France Médias Monde, les sections CFDT de ces entreprises appellent à la grève les 23 et 24 mai, de même que celle de TV5 Monde, qui n’est pas concernée mais s’inquiète également de ce projet. Retrouvez ci-après tous les préavis de…

  • Les journalistes CFDT ne veulent pas regarder monter l’extrême-droite les bras croisés

    Face à la montée de l’extrême-droite, et à moins de trois semaines des élections européennes du 9 juin, CFDT-Journalistes, organisation syndicale représentative de la profession, exhorte les journalistes et tous les citoyens à ne pas sous-estimer le péril démocratique qui est en jeu, notamment au regard de la liberté de la presse, et exhorte les…

  • Réforme de l’audiovisuel public : l’OPA hostile des politiques

    À partir du mardi 14 mai à 16h30, la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée nationale examine la proposition de loi, adoptée par le Sénat, relative à la réforme de l’audiovisuel public et à la souveraineté audiovisuelle. CFDT-Journalistes, SNME-CFDT et F3C-CFDT dénoncent une OPA hostile du gouvernent ! Un projet de loi…

  • Déclaration d’impôts des journalistes : suivez le guide !

    Vous avez, selon les départements, jusqu’au 23 mai, 30 mai ou 6 juin 2024 pour déclarer vos revenus aux impôts. Rappel des règles concernant l’abattement forfaitaire de 7650€ des journalistes. Vous le savez, les journalistes bénéficient d’une exonération. Ils peuvent déduire 7 650 € de leurs revenus imposables. Exemple : vous avez gagné 35000€ en salaires issus du journalisme en…

  • Dans un mois, les 48h de la pige à Lille : profitez de notre opération adhérents !

    Comme chaque année, la CFDT-Journalistes sera aux 48h de la pige, organisées par l’associationProfession : Pigiste cette fois-ci à Lille. Nous y tiendrons un stand et interviendrons dans certaines tables rondes. Souhaitant que ce temps UTILE, SYMPA, REVIGORANT, permettant de mieux connaître ses droits et les opportunités de piges, et de sortir de son isolement, profite un maximum à tous, nous…

Enable Notifications OK No thanks