Formation continue des journalistes : retour sur la CNMJ

Le 1er février nous étions présents en force à la Conférence nationale des métiers du journalisme, à Lille. Le thème : la formation continue des journalistes.

Pour les militants CFDT, qui siègent dans les commissions paritaires qui gèrent la formation continue des journalistes au plan national (CPNEF, AFDAS) et dans les commission formation des entreprises, l’enjeu est capital.

Se former, pour être et rester de bons journalistes, aiguisés sur les sujets à traiter (être crédibles, mieux traiter le climat, etc…), essayer d’apporter un bon traitement (non stéréotypé, etc), au fait des techniques (outils de veille, et oui, les IA génératives ont leur utilité), être capables d’aller chercher les citoyens, de donner confiance… Se former aussi pour garder son emploi, évoluer, rester dans la course quand on monte en âge, quand on fait face à une situation de handicap. Se former pour rencontrer des pairs d’autres titres, ou des métiers divers de la sphère journalistique  Se former pour intégrer la profession sur le tard, avec pour enjeu une diversification des profils et l’égalité des chances. Se former pour se reconvertir quand on décide de quitter la profession….

Pigistes, rédacteurs, grands reporters (en particulier lors de stress post-traumatiques) et chefs de service (avant, et pendant la prise de poste au quotidien Le Monde, par exemple), tous les profils sont concernés. Que ce soit sur des modules standards ou du sur-mesure. Certains médias ont un plan de développement des compétences qu’il faut connaître, pour négocier un stage, ou profiter d’une conférence maison. Ou encore d’une sensibilisation aux cas de cyberharcèlement.

Tout cela sur fond de rédactions qui fonctionnent à flux tendu avec peu d’opportunités de s’absenter pour se former, une tendance de certains à ne pas se remettre en question, et aussi sur fond de directions qui veulent emmener les journalistes vers d’autres métiers (moins d’enquête, plus de communication, plus de clics…), de pigistes qui n’arrivent pas à avoir la carte de presse nécessaire au financement AFDAS, etc etc…..

Mais la formation c’est aussi et surtout le plaisir d’apprendre, de se poser pour réfléchir, de repartir ensuite plein d’allant…..  Alors nous vous apportons tous nos encouragements : demandez des formations !

Et pour les pigistes, découvrez tous vos droits au financement de la formation.

Les actualités

  • Correspondants à l’étranger : retour sur notre audition au Sénat

    Le 16 octobre la sénatrice EELV Mélanie Vogel auditionnait notamment CFDT-Journalistes sur la situation des correspondants à l’étranger, dont elle compte s’emparer en vue d’améliorer leur protection sociale. Un combat qui nous tient à coeur : nous le portons depuis des années, en avons posé les premiers jalons de solutions dès 2019 avec notre grande…

  • Gaza : l’hécatombe de journalistes doit cesser !

    La guerre entre Israël et le Hamas est un drame également pour l’information et les journalistes présents là-bas. D’après la Fédération internationale des journalistes, à laquelle CFDT-Journalistes est affiliée, en date du 18 décembre, au moins 73 journalistes et travailleurs des médias ont été tués depuis le début de la guerre, le 7 octobre, dont…

  • EMFA : l’espionnage des journalistes évacué !

    C’est une grande avancée ! Le 15 décembre a été adoptée la loi européenne sur la liberté des médias (EMFA), avec une version finale qui ne fait plus référence à la possibilité d’espionner des journalistes sur la base de vagues impératifs de « sécurité nationale », comme c’était le cas dans l’article 4. C’est aussi une défaite…

  • Vaucluse matin : grande mobilisation autour du titre

    Dans une lettre à Christophe Victor, directeur général du Dauphiné Libéré et de Vaucluse matin, les salariés de Vaucluse matin annoncent qu’après six jours de mobilisation, ils ont choisi de reprendre le travail, ce mercredi 6 décembre 2023, mais qu’il ne s’agit pas de la fin du mouvement, « la colère étant toujours extrêmement présente ». Il…

  • Etats généraux de l’info : 1ères auditions et 1ère contribution écrite CFDT-Journalistes

    Le 30 novembre, CFDT-Journalistes était auditionnée par le groupe de travail n°3 des Etats généraux de l’information. Nous avons remis la contribution suivante. Le 5 décembre, nous étions également auditionnés par le Conseil économique social et environnemental (CESE), qui prépare un avis.

Enable Notifications OK No thanks