Formation continue des journalistes : retour sur la CNMJ

Le 1er février nous étions présents en force à la Conférence nationale des métiers du journalisme, à Lille. Le thème : la formation continue des journalistes.

Pour les militants CFDT, qui siègent dans les commissions paritaires qui gèrent la formation continue des journalistes au plan national (CPNEF, AFDAS) et dans les commission formation des entreprises, l’enjeu est capital.

Se former, pour être et rester de bons journalistes, aiguisés sur les sujets à traiter (être crédibles, mieux traiter le climat, etc…), essayer d’apporter un bon traitement (non stéréotypé, etc), au fait des techniques (outils de veille, et oui, les IA génératives ont leur utilité), être capables d’aller chercher les citoyens, de donner confiance… Se former aussi pour garder son emploi, évoluer, rester dans la course quand on monte en âge, quand on fait face à une situation de handicap. Se former pour rencontrer des pairs d’autres titres, ou des métiers divers de la sphère journalistique  Se former pour intégrer la profession sur le tard, avec pour enjeu une diversification des profils et l’égalité des chances. Se former pour se reconvertir quand on décide de quitter la profession….

Pigistes, rédacteurs, grands reporters (en particulier lors de stress post-traumatiques) et chefs de service (avant, et pendant la prise de poste au quotidien Le Monde, par exemple), tous les profils sont concernés. Que ce soit sur des modules standards ou du sur-mesure. Certains médias ont un plan de développement des compétences qu’il faut connaître, pour négocier un stage, ou profiter d’une conférence maison. Ou encore d’une sensibilisation aux cas de cyberharcèlement.

Tout cela sur fond de rédactions qui fonctionnent à flux tendu avec peu d’opportunités de s’absenter pour se former, une tendance de certains à ne pas se remettre en question, et aussi sur fond de directions qui veulent emmener les journalistes vers d’autres métiers (moins d’enquête, plus de communication, plus de clics…), de pigistes qui n’arrivent pas à avoir la carte de presse nécessaire au financement AFDAS, etc etc…..

Mais la formation c’est aussi et surtout le plaisir d’apprendre, de se poser pour réfléchir, de repartir ensuite plein d’allant…..  Alors nous vous apportons tous nos encouragements : demandez des formations !

Et pour les pigistes, découvrez tous vos droits au financement de la formation.

Les actualités

  • Je suis venu te dire que je m’en vais : ces journalistes qui quittent la profession…

      L’enquête qualitative menée sous l’égide du sociologue des médias Jean-Marie CHARON dresse un constat inquiétant. De plus en plus de journalistes, notamment des femmes, désertent la profession, après quelques années de pratique, pour des raisons de paupérisation, de burn-out, de désillusion aussi. Le phénomène n’est pas nouveau : nous connaissons tous des confrères, et…

  • Chez NRJ, vraie activité partielle ou travail dissimulé ?

    Communiqué intersyndical SNJ – SNME-CFDT de l’UES Régions du groupe NRJ (concerne notamment environ 120 journalistes de NRJ, Nostalgie et Chérie FM) 16 février 2021   Journalistes et animateurs, le virus du travail dissimulé gagne-t-il le groupe NRJ ? La crise sanitaire a le dos large. Et le personnel des antennes en a plein le dos.…

  • En Biélorussie : un procès hautement symbolique

    Communiqué de l’intersyndicale CFDT – CGT-SNJ – SNJ A Minsk (Biélorussie), deux journalistes de la chaîne Belsat, Catarina Andreeva et Darja Chulcova, vont être présentées à la justice ce mardi 9 février 2021. Elles sont accusées d’avoir, le 15 novembre 2020, appelé à manifester et d’avoir perturbé le trafic à Minsk. Elles étaient simplement là…

  • Déontologie journalistique : « Valeurs actuelles » allergique à la critique

    L’hebdomadaire « Valeurs actuelles » attaque en justice le Conseil de Déontologie journalistique et de Médiation (CDJM), qui avait estimé contraire aux règles déontologiques de la presse la publication d’un article raciste et injurieux visant la députée Danièle Obono. L’audience se tiendra le 2 février 2021. La CFDT-Journalistes, cofondatrice et membre active du CDJM, dénonce vigoureusement la démarche…

  • Lettre ouverte à la ministre de la culture : il faut rétablir la Délégation à la photographie !

    Lettre ouverte à madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Culture   Paris, le 25 janvier 2021     Madame la Ministre,   C’est avec la plus grande colère que les organisations du monde de la photographie ont découvert le nouvel organigramme du ministère de la Culture, qu’un décret confidentiel a mis en place le 31…

Enable Notifications OK No thanks