Amende requise pour un journaliste considéré comme un manifestant

Partagez sur vos réseaux

Ce mardi 23 mars, le journaliste Gérard Fumex était convoqué devant le tribunal de police d’Annecy. Il répondait à une infraction liée à une intrusion sur le tarmac de l’aéroport d’Annecy alors qu’il était en reportage et suivait une équipe locale d’Extinction Rebellion.

La CFDT Journalistes estime, aux côtés des autres organisations syndicales représentatives de la profession, que Gerard Fumex ne faisait là qu’exercer son métier. Il a d’ailleurs présenté sa carte professionnelle aux forces de l’ordre qui n’ont pas tenu compte de sa position.

Le soutien de CFDT-Journalistes

La CFDT Journalistes estime qu’il s’agit là d’une entrave à la liberté d’informer. Elle a immédiatement soutenu Gérard Fumex et un membre du bureau national CFDT Journalistes a participé à la manifestation de soutien devant le tribunal de grande instance d’Annecy.

Le ministère public a requis 200 euros d’amende contre Gérard Fumex. La décision publique sera rendue le 27 avril. Si la décision lui est défavorable, le journaliste a decidé, d’ores et déjà, de faire appel.

Lire notre précédent article et le communiqué intersyndical de soutien à Gérard Fumex.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *