Journalistes et manifestants : Gérard Fumex relaxé au nom de la liberté d’informer

Partagez sur vos réseaux

Le 23 mars dernier, Gérard Fumex, journaliste pour le site librinfo74, était convoqué devant le tribunal de police d’Annecy, accusé d’avoir pénétré illégalement le 12 septembre 2020 sur le site de l’aéroport d’Annecy en compagnie de militants de « Extinction Rébellion » alors qu’il effectuait un reportage.

Le journaliste, qui suivait l’opération de l’association, a affirmé qu’il ne faisait là que son métier d’informer, qu’il n’avait pas participé à l’action proprement dite et qu’il avait montré sa carte de presse aux gendarmes.

La CFDT-Journalistes, avec les autres organisations syndicales de journalistes, ont soutenu Gérard Fumex considérant qu’il pouvait y avoir là atteinte à la liberté d’informer. Le 23 mars, le ministère public demandait sa condamnation avec à la clé une amende de 200 euros.

Le jugement a été rendu ce mardi 27 avril : Gérard Fumex a été relaxé. Le motif principal de cette décision, avancé par le tribunal, porte sur la garantie de la liberté d’informer. C’est une très bonne nouvelle pour la profession, cette décision pouvant faire jurisprudence.

Par ailleurs, le délibéré concernant un autre journaliste, Mathieu Hutin, travaillant pour la radio H20, a été mis en délibéré au 25 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *