Manif antivaccin : stop aux agressions de journalistes

Manif antivaccin : stop aux agressions de journalistes

Partagez sur vos réseaux

Insultes, menaces, parfois même des coups… Les agressions de journalistes se multiplient ces derniers jours dans les manifestations organisées pour contester le passe sanitaire et l’obligation vaccinale de certaines professions.

« Traitres, vendus, Merdias… » : les pris à partie alors qu’ils couvrent les manifestations des opposants au passe sanitaire sont assimilés par les manifestants à des « agents de propagande » suspectés de relayer de fausses informations pour soutenir la politique sanitaire de l’Etat.

En France, des confrères de Paris, Marseille, Mulhouse ont été ainsi agressés, parfois physiquement, certains pourchassés, contraignant des rédactions à renoncer à la couverture de ces manifestations. Et le même phénomène a été constaté dans d’autres pays d’Europe, selon le pointage de Reporters sans frontières qui recense des menaces ou agressions contre des journalistes qui couvraient les manifestations antivaccins en Italie, Espagne et Slovaquie.

Informer, en toute indépendance

Devant de telles dérives, la CFDT-Journalistes rappelle que les professionnels de l’information que nous sommes, quels que soient les media et les statuts professionnels, sont là pour informer, en toute indépendance, en donnant la parole à tous et ne peuvent être la cible de telles accusations et encore moins d’agressions verbales ou physiques.

Plusieurs rédactions ont déjà saisi la justice afin de protéger leurs collaborateurs. La CFDT-Journalistes souhaite que ces démarches soient prises au sérieux et donnent lieu à des sanctions, chaque fois que les faits sont avérés et leurs auteurs identifiés. Pour la CFDT-Journaliste, la liberté d’informer et d’être informé doit être protégée, et cela passe par la protection de ceux qui la mettent en œuvre chaque jour, par leur travail, leur honnêteté et leur professionnalisme.

1 COMMENTAIRE

comments user
ISABELLE BERNARD

Bonjour,
nous sommes d’accord, c’est inadmissible…le pire, c’est que si vous décidiez, à juste titre de ne plus couvrir ces manifs, ils diraient que c’est dirigé par le gouvernement et que vous êtes des vendus…et j’en passe… si la décision était prise de ne plus couvrir ces événements (mais c’est vrai que manifester en dictature est quelque chose de logique…humour) bref…
je disais donc, que si la décision de ne plus couvrir ces manifs était prise, il faudrait alors faire savoir le plus largement possible, le pourquoi de cette décision…qu’on arrête de penser que ces gens sont des libres penseurs propre sur eux… et n’oublions pas non plus, que les anti vax et anti pass sont le fait d’une minorité de personnes….aux même titre que les Gilets jaunes, cessons de leur donner toute cette importance, même si je pronne la liberté de penser pour tous… et concernant la liberté, n’oublions pas que le liberté des uns s’arrête où commence celle des autres !
ceux qui ne veulent pas se faire vacciner en ont pleinement le droit, mais alors qu’ils vivent en vase clos pour ne pas priver la liberté des autres en risquant de les contaminer et s’ils veulent vraiment sortir qu’ils se fassent tester à leurs frais, pas à celui de la société… ça c’est la liberté de choix assumée !
en tout cas, merci de faire votre métier proprement.
portez vous bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *