La Voix du Nord : défiance et refus du plan de licenciements proposé

La résistance est de mise à La Voix du Nord après l’annonce par la direction d’un plan « social » comprenant la suppression de 105 postes (4 ouvriers, 15 cadres, 38 employés et 48 journalistes), qui serait une véritable catastrophe pour le quotidien lillois.

Après la première réunion officielle de discussion du PSE, les salariés concernés par le plan ont été invités à une assemblée générale, mardi 17 janvier 2023, à La Pilaterie (le centre d’impression de La Voix du Nord).

Saignée des effectifs

« La saignée dans les effectifs, l’absence de projet éditorial, les regroupements d’éditions, la baisse de pagination drastique, la création de postes de “rédacteurs” dans des conditions inacceptables, la mutualisation à outrance des contenus rédactionnels, la fermeture de services, etc. sont autant de thèmes qui ont été rejetés en bloc », fait savoir l’intersyndicale CFDT, Filpac-CGT, SNJ-CGT, SNJ et CFE-CGC. De fait, l’assemblée générale a voté à l’unanimité un arrêt des négociations en cours tant que la direction ne sera pas revenue avec de meilleures propositions et un autre plan.

De plus, à une écrasante majorité des 230 présents (plus des procurations), il a été décidé de voter, à bulletins secrets, une motion de défiance à l’encontre du directeur de la rédaction, du rédacteur en chef et de l’actionnaire Rossel. Le résultat est sans appel : 258 votants, 252 pour, 4 contre, un blanc, soit 98,05% des votants et 72,41% de l’ensemble de la rédaction. En voici le contenu :

La rédaction réunie en assemblée générale ce mardi 17 janvier 2023 adopte une motion de défiance à l’égard de Pierre Mauchamp, directeur de la rédaction, principal auteur d’un plan de réorganisation catastrophique de la rédaction et dénué de tout projet éditorial. Elle associe dans cette motion de défiance Patrick Jankielewicz, rédacteur en chef, dont le silence a été affligeant quant à l’application de ce plan et à son absence de projet éditorial. La rédaction associe enfin dans cette motion de défiance l’actionnaire Rossel. En avalisant ce plan social, Rossel montre qu’il n’a qu’une visée purement financière qui porte en germe des conséquences éditoriales, sociales et commerciales désastreuses à brève échéance.

CFDT-Journalistes assure son plein soutien aux salariés de la Voix du Nord et salue leur fermeté. Alors que d’autres titre de la presse régionale pourraient annoncer différentes mesures d’économie et de recul social, c’est tout un secteur qui doit s’apprêter à résister.

Les actualités

  • Journaliste cinéma : derrière le strass, le stress

    Le métier de critique de cinéma relève a priori du rêve. Mais analyser, commenter, observer l’actualité cinématographique suppose une expertise, une sensibilité, un savoir-faire, pas assez reconnus à leur juste valeur. Au moment où se déroule le festival de Cannes, un coup de projecteur sur ce journalisme sans qui le public n’aurait pour toute information…

  • L’audiovisuel public en grève les 23 et 24 mai !

    Contre la mise en place d’une holding regroupant France Télévisions, Radio France, l’INA et France Médias Monde, les sections CFDT de ces entreprises appellent à la grève les 23 et 24 mai, de même que celle de TV5 Monde, qui n’est pas concernée mais s’inquiète également de ce projet. Retrouvez ci-après tous les préavis de…

  • Les journalistes CFDT ne veulent pas regarder monter l’extrême-droite les bras croisés

    Face à la montée de l’extrême-droite, et à moins de trois semaines des élections européennes du 9 juin, CFDT-Journalistes, organisation syndicale représentative de la profession, exhorte les journalistes et tous les citoyens à ne pas sous-estimer le péril démocratique qui est en jeu, notamment au regard de la liberté de la presse, et exhorte les…

  • Réforme de l’audiovisuel public : l’OPA hostile des politiques

    À partir du mardi 14 mai à 16h30, la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée nationale examine la proposition de loi, adoptée par le Sénat, relative à la réforme de l’audiovisuel public et à la souveraineté audiovisuelle. CFDT-Journalistes, SNME-CFDT et F3C-CFDT dénoncent une OPA hostile du gouvernent ! Un projet de loi…

  • Déclaration d’impôts des journalistes : suivez le guide !

    Vous avez, selon les départements, jusqu’au 23 mai, 30 mai ou 6 juin 2024 pour déclarer vos revenus aux impôts. Rappel des règles concernant l’abattement forfaitaire de 7650€ des journalistes. Vous le savez, les journalistes bénéficient d’une exonération. Ils peuvent déduire 7 650 € de leurs revenus imposables. Exemple : vous avez gagné 35000€ en salaires issus du journalisme en…

Enable Notifications OK No thanks