Inacceptables perquisition et garde à vue d’une journaliste de Disclose !

Manifestation pour la libération d'Ariane Lavrilleux (photo Frédéric Munsch)
Manifestation pour la libération d’Ariane Lavrilleux (photo Frédéric Munsch)

La CFDT-Journalistes dénonce fermement la perquisition qui a eu lieu ce jour, mardi 19 septembre 2023, au domicile de la journaliste Ariane Lavrilleux, ainsi que sa mise en garde à vue.

Des policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) accompagnés d’un juge d’instruction se sont présentés chez elle à 6h du matin et lui ont notifié sa mise en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour compromission du secret de la défense nationale, ouverte en juillet 2022, et révélations d’informations pouvant conduire à identifier un agent protégé.

Journaliste collaborant à plusieurs médias, Ariane Lavrilleux a co-écrit la série d’enquêtes «Egypt Papers» parue dans Disclose en 2021 et qui a fait l’objet d’un Complément d’enquête diffusé en novembre 2021.

L’enquête portait sur l’opération militaire Sirli, en Égypte et révélait de nombreux documents « confidentiel-défense ». Selon les quatre journalistes auteurs de l’enquête, sous couvert de renseignement anti-terroriste, mais en réalité à des fins commerciales de vente d’armes, l’État français aurait fourni depuis 2016 à l’Égypte des informations qui auraient conduit à des exécutions extra judiciaires de civils par la dictature égyptienne.

La perquisition du domicile d’un journaliste n’est pas en soi interdite (la loi du 4 janvier 2010 relative à la protection du secret des sources des journalistes l’encadre) mais elle est très inquiétante, à une époque où les procédures bâillon se multiplient, et au regard de l’intérêt démocratique du travail mené. Par ailleurs, cette perquisition ne doit aucunement amener à dévoiler les sources de la journaliste. « Le secret des sources des journalistes est protégé dans l’exercice de leur mission d’information du public », précise bien la loi.

La CFDT-Journalistes dénonce cette atteinte au travail d’une journaliste rigoureuse et dont le rôle pour l’information du citoyen est majeur. Nous demandons la levée urgente de la garde à vue et l’absence de toute éventuelle poursuite, pour elle comme pour les autres co-auteurs de l’enquête. Le journalisme d’investigation est capital à notre démocratie.

Paris, le 19 septembre 2023

Les actualités

  • L’audiovisuel public en grève les 23 et 24 mai !

    Contre la mise en place d’une holding regroupant France Télévisions, Radio France, l’INA et France Médias Monde, les sections CFDT de ces entreprises appellent à la grève les 23 et 24 mai, de même que celle de TV5 Monde, qui n’est pas concernée mais s’inquiète également de ce projet. Retrouvez ci-après tous les préavis de…

  • Les journalistes CFDT ne veulent pas regarder monter l’extrême-droite les bras croisés

    Face à la montée de l’extrême-droite, et à moins de trois semaines des élections européennes du 9 juin, CFDT-Journalistes, organisation syndicale représentative de la profession, exhorte les journalistes et tous les citoyens à ne pas sous-estimer le péril démocratique qui est en jeu, notamment au regard de la liberté de la presse, et exhorte les…

  • Réforme de l’audiovisuel public : l’OPA hostile des politiques

    À partir du mardi 14 mai à 16h30, la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée nationale examine la proposition de loi, adoptée par le Sénat, relative à la réforme de l’audiovisuel public et à la souveraineté audiovisuelle. CFDT-Journalistes, SNME-CFDT et F3C-CFDT dénoncent une OPA hostile du gouvernent ! Un projet de loi…

  • Déclaration d’impôts des journalistes : suivez le guide !

    Vous avez, selon les départements, jusqu’au 23 mai, 30 mai ou 6 juin 2024 pour déclarer vos revenus aux impôts. Rappel des règles concernant l’abattement forfaitaire de 7650€ des journalistes. Vous le savez, les journalistes bénéficient d’une exonération. Ils peuvent déduire 7 650 € de leurs revenus imposables. Exemple : vous avez gagné 35000€ en salaires issus du journalisme en…

  • Dans un mois, les 48h de la pige à Lille : profitez de notre opération adhérents !

    Comme chaque année, la CFDT-Journalistes sera aux 48h de la pige, organisées par l’associationProfession : Pigiste cette fois-ci à Lille. Nous y tiendrons un stand et interviendrons dans certaines tables rondes. Souhaitant que ce temps UTILE, SYMPA, REVIGORANT, permettant de mieux connaître ses droits et les opportunités de piges, et de sortir de son isolement, profite un maximum à tous, nous…

Enable Notifications OK No thanks