Appel des pigistes contre l’extrême-droite

Appel à une assemblée générale des pigistes contre l’extrême droite

Le pire est devant nous. L’extrême droite s’apprête à gravir la dernière marche vers le pouvoir, peut-être l’a- t-elle déjà franchie au moment où vous lisez ces lignes. Raciste, xénophobe, sexiste, LGBTIphobe, validiste, inégalitaire, le projet du Rassemblement national et de ses alliés menacent aussi la liberté de la presse ainsi que celles et ceux qui l’exercent au quotidien.

Les pigistes, plus isolé·es, plus précaires, constituent des cibles de choix face à la menace qui s’annonce. Souvent invisibles et éloigné·es des solidarités et des systèmes de protections juridiques et politiques mis en place par les rédactions, les journalistes indépendant·es sont pourtant nombreuses et nombreux à travailler sur des thématiques honnies par l’extrême droite, et sur l’extrême droite elle-même. Exil, discriminations, violences sociales, droits des femmes, atteintes environnementales, font l’objet chaque jour d’articles, podcasts, images et vidéos produits, montés, édités par des pigistes. En particulier par des pigistes racisé·es et/ou concerné·es par ces discriminations, déjà particulièrement vulnérables aux attaques de l’extrême droite.

Alors que le Rassemblement national est aux portes de Matignon, les premiers échos qui nous parviennent sont inquiétants. Notamment de la part des collègues travaillant pour le service public audiovisuel : déprogrammations, gel des projets en attendant une éventuelle privatisation… Dans la presse écrite, les futures attributions des aides à la presse, indispensables à la survie de nombreux journaux, préoccupent dans les conseils d’administration. Sans oublier les rachats de titres par des hommes d’affaires proches ou directement issus des réseaux réactionnaires.

Dans la débâcle qui s’annonce, inutile de préciser que les pigistes seront plus vulnérables aux menaces, pressions, mise à l’écart et autres licenciements.

Cher·es collègues, le pire est devant nous : c’est aujourd’hui qu’il faut organiser l’unité qui nous protègera et nous permettra de résister demain. Nous pigistes, représentant·es d’associations et de syndicats de la presse, appelons à :

Une grande assemblée générale des pigistes contre l’extrême droite,

Le mardi 9 juillet 2024 à 18h
à Paris à la BOURSE DU TRAVAIL

Une retransmission en live sera disponible par visio-conférence

Signataires :

Collectifs de pigistes : 

Collectif Youpress

Tu Piges, collectif féministe de journalistes pigistes

Collectif Les Enflammées

Collectif We Report

Collectif La Fourmilière

Collectif Les Journalopes

Collectif Argos

Collectif Hors Format

Collectif Focus

Agence photo ENCRAGE

Collectif Hors-Cadre

Collectif Enketo

Hans Lucas

Collectif Champ Libre

Collectif Extra Muros

Divergence Images

Collectif Sources

Collectif Presse-Papiers

Collectif item

Collectif Longshot

Collectif Les Incorrigibles

Collectif Relief

Rédactions en soutien : 

_Sciences Critiques_.

Le Courrier des Balkans

Au Poste

Les Cent Plumes

Invendable

Mediavivant

Disclose

Fakir

Socialter

15-38 Méditerranée

La Brèche

Reflets.info

Rembobine

Les Champs d’ici

Splann !

Les Jours

Mediapart

Revue Far Ouest

L’Age de Faire

Vox Europe

Organisations :

Fonds pour la presse libre

Les autres voix de la presse

SDJ Mediapart

SDJ Arrêt sur image

Syndicats : 

CFDT-Journalistes

SNJ

SNJ-CGT

La section SNJ-CGT de Mediapart

La section SNJ-Sud de Mediapart

Fédération européenne des journalistes (FEJ)

Le Syndicat de la presse pas pareille

Associations : 

Profession Pigiste

Prenons la Une

Association des Journalistes Antiracistes et Racisé·es (AJAR)

Association des journalistes LGBTQIA+ (AJL)le 04 Juillet 2024

Les actualités

  • Coronavirus : comment l’action syndicale a permis d’obtenir un décret favorable aux pigistes

    Alors qu’un grand nombre de journalistes pigistes ont vu leurs collaborations fortement freinées voire stoppées depuis le début de la crise sanitaire, la CFDT-Journalistes se félicite des avancées apportées par le « décret pigistes », déterminant leurs conditions d’accès au chômage partiel, paru au Journal officiel ce vendredi 17 avril. Certaines entreprises de presse avaient déjà accordé l’activité…

  • Décret pigistes : une étape est franchie, passons à la suivante

    Communiqué intersyndical. Le décret sur le chômage partiel des journalistes pigistes vient d’être publié. Il énonce clairement les conditions d’accès aux mesures gouvernementales dans chaque entreprise : avoir trois bulletins de salaire au moins sur les douze mois précédant les mesures de chômage partiel, dont deux sur les quatre derniers mois ou avoir collaboré au dernier trimestriel.…

  • Lettre ouverte à Julian Assange, emprisonné en Grande-Bretagne depuis un an

    Voici la lettre ouverte à Julian Assange, emprisonné en Grande-Bretagne depuis un an, publiée par le SNJ, le SNJ-CGT, la CFDT-Journalistes. Cher Julian, En ces temps de pandémie où des remises en liberté sont massivement accordées à des prisonniers de plusieurs pays du monde, votre libération a été refusée par la juge qui entend vous…

  • Déplacement présidentiel à l’hôpital, journalistes indésirables

    Communiqué de L’Association de la Presse Présidentielle. L’Elysée a organisé aujourd’hui un déplacement du Chef de l’Etat sans aucun journaliste au CHU du Kremlin-Bicêtre. Cette visite, sans contraintes particulières au regard des précédents déplacements, n’avait aucun caractère « privé » puisque l’Elysée en a diffusé ses propres images sur les réseaux sociaux. Ces dernières semaines,…

  • Activité partielle – Protéger les journalistes rémunérés à la pige, quoi qu’il en coûte

    « Aucune Française, aucun Français ne sera laissé sans ressources. […] Nous serons au rendez-vous pour que (…) l’ensemble des travailleuses et des travailleurs puisse avoir cette sécurité en termes de pouvoir d’achat, de continuité de leur vie. » Lors de son discours à la Nation le 16 mars, le Président de la République s’est…

Enable Notifications OK No thanks