Libertés ! Rassemblement place de la République jeudi 27 juin à 18h

Médias indépendants, syndicats, dont la Confédération CFDT et la CFDT-Journalistes, associations de défense des droits et mouvements citoyens, nous vous appelons à participer à un grand événement public ce jeudi 27 juin à 18h, Place de la République, à Paris.

Libertés ! au pluriel, parce que le RN s’attaquera à toutes si par malheur il accédait au pouvoir. Liberté de créer, d’exister, d’aimer, de s’exprimer, de manifester, d’informer, de croire, de simplement défendre nos droits fondamentaux et de se mobiliser pour la justice sociale et écologique. Si les migrants, les minorités, les jeunes des quartiers populaires, les femmes, les personnes LGBT seront les premières victimes de l’extrême-droite, nous sommes toutes et tous menacé·es.

Libertés ! parce que nous avons expérimenté la détestation du RN pour les mouvements sociaux, les initiatives citoyennes, les luttes populaires. Les obsessions rances de l’extrême-droite, son enfermement identitaire, son projet de peur et de violence fracturent notre société et organisent la lutte de toutes et tous, contre toutes et tous. 

Libertés ! parce que nous savons la haine farouche du journalisme qu’entretient le parti d’extrême-droite. Listes noires de journalistes, interdictions d’accréditation, refus de répondre, menaces physiques, procès, harcèlement sur les réseaux, groupuscules identitaires mobilisés. A cela s’ajoute, la désinformation, et les médias de la haine du groupe Bolloré. 

Libertés ! parce que barrer la route au RN, c’est ouvrir de nouvelles voies vers l’espérance, dans un espace public apaisé et pluraliste, dans une attention redoublée aux solidarités. C’est ouvrir de nouveaux possibles en matière de droits et de conquêtes sociales, après des années de régressions et répressions.

Place de la République, artistes, intellectuel·les, journalistes, vidéastes et personnalités du monde associatif, sportif ou syndical se mobilisent. Rejoignez-nous. Ensemble, fier·es de nos diversités et fort·es de notre pluralisme, nous pouvons barrer la route à l’extrême droite.

[Ce rassemblement sera retransmis en streaming par tous les médias participant à l’événement]

Les actualités

  • Coronavirus : comment l’action syndicale a permis d’obtenir un décret favorable aux pigistes

    Alors qu’un grand nombre de journalistes pigistes ont vu leurs collaborations fortement freinées voire stoppées depuis le début de la crise sanitaire, la CFDT-Journalistes se félicite des avancées apportées par le « décret pigistes », déterminant leurs conditions d’accès au chômage partiel, paru au Journal officiel ce vendredi 17 avril. Certaines entreprises de presse avaient déjà accordé l’activité…

  • Décret pigistes : une étape est franchie, passons à la suivante

    Communiqué intersyndical. Le décret sur le chômage partiel des journalistes pigistes vient d’être publié. Il énonce clairement les conditions d’accès aux mesures gouvernementales dans chaque entreprise : avoir trois bulletins de salaire au moins sur les douze mois précédant les mesures de chômage partiel, dont deux sur les quatre derniers mois ou avoir collaboré au dernier trimestriel.…

  • Lettre ouverte à Julian Assange, emprisonné en Grande-Bretagne depuis un an

    Voici la lettre ouverte à Julian Assange, emprisonné en Grande-Bretagne depuis un an, publiée par le SNJ, le SNJ-CGT, la CFDT-Journalistes. Cher Julian, En ces temps de pandémie où des remises en liberté sont massivement accordées à des prisonniers de plusieurs pays du monde, votre libération a été refusée par la juge qui entend vous…

  • Déplacement présidentiel à l’hôpital, journalistes indésirables

    Communiqué de L’Association de la Presse Présidentielle. L’Elysée a organisé aujourd’hui un déplacement du Chef de l’Etat sans aucun journaliste au CHU du Kremlin-Bicêtre. Cette visite, sans contraintes particulières au regard des précédents déplacements, n’avait aucun caractère « privé » puisque l’Elysée en a diffusé ses propres images sur les réseaux sociaux. Ces dernières semaines,…

  • Activité partielle – Protéger les journalistes rémunérés à la pige, quoi qu’il en coûte

    « Aucune Française, aucun Français ne sera laissé sans ressources. […] Nous serons au rendez-vous pour que (…) l’ensemble des travailleuses et des travailleurs puisse avoir cette sécurité en termes de pouvoir d’achat, de continuité de leur vie. » Lors de son discours à la Nation le 16 mars, le Président de la République s’est…

Enable Notifications OK No thanks