Appliquons dans nos rédactions sportives la charte pour une plus grande égalité femmes-hommes !

L’association Femmes journalistes de sport (FJS) a élaboré, avec l’Union des journalistes de sport en France (UJSF), et le soutien du ministère de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, une charte invitant les responsables des rédactions sportives, au sein de médias généralistes ou dédiés au sport, à mettre en œuvre une politique volontariste et des actions concrètes pour une meilleure représentation des femmes et des hommes.

CFDT-Journalistes, présente à la soirée de lancement le 13 juin à Paris, invite ses adhérents à la promouvoir et être des facilitateurs pour que les idées énoncées soient appliquées !

INTRODUCTION 

Au-delà de sa valeur fondamentale pour une société plus juste, l’égalité entre les femmes et les hommes a des répercussions concrètes dans chaque secteur professionnel. Leur inégalité aussi.
Or, si le journalisme est exercé quasiment à part égale entre les femmes et les hommes (en 2022, 34 043 cartes de presse ont été délivrées par la Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels (CCIJP), 17 431 à des hommes, 16 107 à des femmes [88 personnes se sont déclarées neutres]), dans la spécialité « sport », cette mixité disparaît.

En 2022, selon une étude menée par la chercheuse Sandy Montanola, les femmes constituent 15% des effectifs des rédactions sportives.
La parole féminine représente 13% du temps d’antenne en télévision ou en radio, selon l’Arcom. Quant aux postes à responsabilités, les femmes y restent encore très peu nombreuses. En 2023, cette situation doit évoluer.

Parce que la France accueillera, en 2024, les premiers Jeux olympiques paritaires de l’histoire,

Parce que le sport reflète la société, qu’il est un moteur de changement et de modernité, et que ceux qui le traitent doivent lui ressembler,

Parce que le sport doit être raconté, commenté, analysé par toutes et tous, la diversité des profils générant la diversité des récits,

Parce que la mixité favorise l’équilibre des relations et la performance d’une entreprise,

Parce qu’un tel déficit numérique et hiérarchique crée un terreau favorable à la minorisation des femmes journalistes de sport, voire à leur discrimination et leur harcèlement,

FJS et l’UJSF, soutenus par le ministère de l’Egalité, invitent chaque rédaction sportive, chaque service des sports, à signer cette charte destinée à faire progresser l’égalité femmes-hommes en termes de recrutement, d’accompagnement et de promotion.

Plusieurs points sont applicables dès maintenant. D’autres nécessitent la mise en place d’une feuille de route avec des échéances précises, dans les mois à venir. FJS et l’UJSF se tiennent à la disposition des rédactions pour les établir.

LA CHARTE


I – RECRUTER

  • Recevoir toutes les candidatures féminines en entretien pour chaque poste ouvert.
  • Assurer la mixité des personnes qui examinent les candidatures et participent aux entretiens de recrutement.
  • Tenir compte des règles de féminisation des intitulés de poste et des règles de non-discrimination.
  • Tant que les femmes seront largement sous-représentées, tendre à leur réserver, à terme, un recrutement sur deux, avec des objectifs intermédiaires.

II – ACCOMPAGNER

  • Instaurer un marrainage / parrainage entre arrivant(e)s et journalistes plus expérimenté(e)s.
  • Mieux former les référent(e)s harcèlement, salarié(e)s et employeur, et permettre aux salarié(e)s de mieux les identifier par des affichages et informations mis à jour.
  • Former les salarié(e)s, et, en priorité, les managers, aux enjeux de l’égalité femmes-hommes, à la lutte contre les stéréotypes sexistes et à la nécessaire mixité des métiers afin de changer les représentations.
  • Mesurer l’écart salarial femmes-hommes dans l’entreprise.
  • S’engager à augmenter les salaires des femmes plus que celui que les hommes pour réduire la différence, et poursuivre le travail derattrapage qui vise à la parité à poste égal et ancienneté égale.

III – PROMOUVOIR

  • Faire évoluer les comités éditoriaux et les postes de direction vers la parité, à moyen terme.
  • Intégrer les femmes, même en CDD ou en stage, aux réunions de rubrique ou de rédaction. Et veiller à une répartition équitable des prises de parole.
  • Créer un groupe de travail interne chargé d’évaluer annuellement les questions d’égalité femmes/hommes dans l’entreprise.
  • Annoncer des objectifs chiffrés de mixité sur les prochaines années, à court, moyen et long terme concernant la rédaction des sports. Publier annuellement un état des lieux statistique et organiser la discussion sur ces données en commission de suivi.

Les actualités

  • Appel des pigistes contre l’extrême-droite

    Appel à une assemblée générale des pigistes contre l’extrême droite Le pire est devant nous. L’extrême droite s’apprête à gravir la dernière marche vers le pouvoir, peut-être l’a- t-elle déjà franchie au moment où vous lisez ces lignes. Raciste, xénophobe, sexiste, LGBTIphobe, validiste, inégalitaire, le projet du Rassemblement national et de ses alliés menacent aussi…

  • Lettre ouverte des journalistes de 20 Minutes

    Le texte suivant a été signé par un collectif de 62 journalistes de la rédaction de 20 Minutes, avec le soutien du SNME-CFDT et du SNJ-CGT Alors que le Rassemblement national est aux portes du pouvoir, nous, journalistes de 20 Minutes, demandons un engagement clair de notre média contre l’extrême droite. A quelques jours du second…

  • Libertés ! Rassemblement place de la République jeudi 27 juin à 18h

    Médias indépendants, syndicats, dont la Confédération CFDT et la CFDT-Journalistes, associations de défense des droits et mouvements citoyens, nous vous appelons à participer à un grand événement public ce jeudi 27 juin à 18h, Place de la République, à Paris. VENEZ REMPLIR LA PLACE DE LA REPUBLIQUE ! Libertés ! au pluriel, parce que le…

  • Face au RN, une campagne vidéo des auteurs de documentaires

    Dans la continuité de la tribune et en collaboration avec la Ligue des Droits de l’Homme, la GARRD lance une campagne de mobilisation « FACE AU RN, LA LIBERTÉ D’INFORMER N’A PAS DE PRIX » composée de vidéos.  Ces vidéos sont des extraits des reportages, des films d’investigation, des films documentaires qui ont marqué l’histoire…

  • Edito de Ouest-France. Il n’y a qu’un danger : l’extrême droite !

    Communiqué des sections SNJ et CFDT d’Ouest France du 26 juin 2024. Pour nombre de collègues, le réveil a été difficile, ce dimanche 23 juin. Un nouvel édito a encore manié amalgames réducteurs et considérations choquantes. A l’heure où noustraversons la plus grande crise politique de la Ve République, nous, journalistes d’Ouest-France, considérons que ce texte…

Enable Notifications OK No thanks