Brest : soutien à notre consoeur de France 3 attaquée par la fachosphère !

Communiqué intersyndical CFDT France Télévisions – CGT France Télévision, SUD télévision.

Soutien inconditionnel et total à notre consœur de France 3 Iroise

Ils n’ont peur de rien, surtout pas de la bêtise, de l’insulte ou de la menace. Sous le pseudonyme de Marie Chapouton, sur le site ordurier Riposte Laïque, la fachosphère a une nouvelle fois attaqué une journaliste de France 3 à Brest. Les raisons de ce déferlement de haine ? Elle a fait son travail.

Elle et sa collègue ont couvert la manifestation qui s’est tenue samedi dernier à Brest contre la venue du fondateur du parti d’extrême-droite Reconquête, pour une séance de dédicaces. Dans le reportage diffusé dans le journal régional samedi soir, les points de vue des manifestants et ceux des sympathisants d’Éric Zemmour s’expriment, les uns après les autres.

En février dernier déjà, sur le site de France 3 Bretagne, notre collègue relatait les menaces de mort subies par l’équipe du Poher Hebdo. Le journal du Centre-Bretagne avait couvert les manifestations à Callac contre le projet Horizon porté par la municipalité, qui devait permettre d’accueillir des réfugiés dans la commune, mais qui a été abandonné face aux menaces venues de l’extrême-droite.

Déjà en février, pour avoir fait son travail de journaliste, notre consœur a été victime d’insultes sur le site Riposte Laïque et les réseaux sociaux.

L’insulte, la calomnie, la menace sont punies par la loi.

Le racisme, le sexisme, l’homophobie sont punis par la loi.

Les menaces contre la liberté de la presse ne doivent pas rester impunies.

Il s’agit du ciment de la démocratie.

Nous, organisations syndicales, serons aux côtés de notre collègue, aux côtés des journalistes qui exercent leur métier de manière intègre à chaque fois qu’elle et ils seront la cible de la haine proférée par les extrémistes.

Nous appelons l’ensemble des salarié.e.s de France 3 Bretagne à lui témoigner leur soutien, pour faire front avec elle. Aux menaces, nous répondrons par la solidarité.

No pasarán!

Brest et Rennes, le 20 juin 2023

Lire l’épisode précédent, concernant Le Poser : https://cfdt-journalistes.fr/2023/02/20/face-aux-menaces-de-mort-visant-le-poher-la-presse-fait-bloc/

Télécharger le communiqué

Les actualités

  • Appel des pigistes contre l’extrême-droite

    Appel à une assemblée générale des pigistes contre l’extrême droite Le pire est devant nous. L’extrême droite s’apprête à gravir la dernière marche vers le pouvoir, peut-être l’a- t-elle déjà franchie au moment où vous lisez ces lignes. Raciste, xénophobe, sexiste, LGBTIphobe, validiste, inégalitaire, le projet du Rassemblement national et de ses alliés menacent aussi…

  • Lettre ouverte des journalistes de 20 Minutes

    Le texte suivant a été signé par un collectif de 62 journalistes de la rédaction de 20 Minutes, avec le soutien du SNME-CFDT et du SNJ-CGT Alors que le Rassemblement national est aux portes du pouvoir, nous, journalistes de 20 Minutes, demandons un engagement clair de notre média contre l’extrême droite. A quelques jours du second…

  • Libertés ! Rassemblement place de la République jeudi 27 juin à 18h

    Médias indépendants, syndicats, dont la Confédération CFDT et la CFDT-Journalistes, associations de défense des droits et mouvements citoyens, nous vous appelons à participer à un grand événement public ce jeudi 27 juin à 18h, Place de la République, à Paris. VENEZ REMPLIR LA PLACE DE LA REPUBLIQUE ! Libertés ! au pluriel, parce que le…

  • Face au RN, une campagne vidéo des auteurs de documentaires

    Dans la continuité de la tribune et en collaboration avec la Ligue des Droits de l’Homme, la GARRD lance une campagne de mobilisation « FACE AU RN, LA LIBERTÉ D’INFORMER N’A PAS DE PRIX » composée de vidéos.  Ces vidéos sont des extraits des reportages, des films d’investigation, des films documentaires qui ont marqué l’histoire…

  • Edito de Ouest-France. Il n’y a qu’un danger : l’extrême droite !

    Communiqué des sections SNJ et CFDT d’Ouest France du 26 juin 2024. Pour nombre de collègues, le réveil a été difficile, ce dimanche 23 juin. Un nouvel édito a encore manié amalgames réducteurs et considérations choquantes. A l’heure où noustraversons la plus grande crise politique de la Ve République, nous, journalistes d’Ouest-France, considérons que ce texte…

Enable Notifications OK No thanks