Soutien à Walid Bourouis, journaliste tunisien contraint de fuir son pays, où il est menacé

Le SNJ, le SNJ-CGT et la CFDT-Journalistes apportent tout leur soutien à Walid Bourouis, journaliste tunisien contraint de fuir son pays où il n’était plus en sécurité dans l’exercice de son métier. Nos organisations syndicales réclament que sa demande d’asile en France soit étudiée rapidement et avec bienveillance, au regard des menaces dont il a été victime en Tunisie, pour avoir simplement fait son travail de journaliste.

Figure du syndicalisme au SNJT (Syndicat National des Journalistes Tunisiens), Walid Bourouis a dû quitter la Tunisie en toute urgence, après avoir subi, comme il le précise, « de nombreuses menaces, représailles juridiques et intimidations ». Nommé en 2011 rédacteur en chef de Cactus Prod, une structure de production confisquée par l’Etat après la révolution, Walid Bourouis a révélé une affaire de corruption au sein même de cette société, qui aurait détourné plus de 4 millions d’euros. L’affaire Cactus Prod a suscité une attention médiatique sans précédent en Tunisie.

Le 16 février 2023, lors d’une manifestation à Tunis destinée à dénoncer la politique de l’Etat visant à « affamer » les journalistes des médias confisqués, ainsi que le décret-loi 54, Walid Bourouis a pris la parole en public pour dénoncer ce décret. Ce dernier constitue une réelle entrave au métier de journaliste en Tunisie, où la diffusion de toute information estimée fausse par le gouvernement est punie d’une amende et d’une peine allant jusqu’à dix ans de prison. Ce jour-là, Walid Bourouis a déploré la précarité qui gagne les médias en Tunisie et critiqué les actions du président Kaïs Saïed, la corruption de son entourage, ainsi que les violences policières exercées envers les journalistes.

« Des pages proches du pouvoir sur les réseaux sociaux ont rapidement diffusé massivement cette vidéo », témoigne Walid Bourouis. « En conséquence, ma prise de position a été largement partagée sur plusieurs pages des réseaux sociaux, ce qui a entraîné une vague d’intimidation et de harcèlement à mon égard. J’ai reçu de nombreux messages haineux et hostiles sur les réseaux sociaux, ainsi que des appels et des menaces provenant de numéros inconnus ».

Le SNJ, le SNJ-CGT et la CFDT-Journalistes sont indignés par le traitement des journalistes en Tunisie, où sévissent des attaques sans précédent contre la liberté d’expression et où les lois répressives visent à faire régner une justice « aux ordres ». Rappelons que la Tunisie, qui a perdu 27 places par rapport à 2022, est désormais au 121e rang, selon le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF).

Le SNJ, le SNJ-CGT et la CFDT-Journalistes apporteront toute l’aide possible à Walid Bourouis dans son projet de s’installer en France et d’exercer à nouveau son métier de journaliste.

Paris, le 2 août 2023.

Les actualités

  • Les journalistes CFDT ne veulent pas regarder monter l’extrême-droite les bras croisés

    Face à la montée de l’extrême-droite, et à moins de trois semaines des élections européennes du 9 juin, CFDT-Journalistes, organisation syndicale représentative de la profession, exhorte les journalistes et tous les citoyens à ne pas sous-estimer le péril démocratique qui est en jeu, notamment au regard de la liberté de la presse, et exhorte les…

  • Réforme de l’audiovisuel public : l’OPA hostile des politiques

    À partir du mardi 14 mai à 16h30, la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée nationale examine la proposition de loi, adoptée par le Sénat, relative à la réforme de l’audiovisuel public et à la souveraineté audiovisuelle. CFDT-Journalistes, SNME-CFDT et F3C-CFDT dénoncent une OPA hostile du gouvernent ! Un projet de loi…

  • Déclaration d’impôts des journalistes : suivez le guide !

    Vous avez, selon les départements, jusqu’au 23 mai, 30 mai ou 6 juin 2024 pour déclarer vos revenus aux impôts. Rappel des règles concernant l’abattement forfaitaire de 7650€ des journalistes. Vous le savez, les journalistes bénéficient d’une exonération. Ils peuvent déduire 7 650 € de leurs revenus imposables. Exemple : vous avez gagné 35000€ en salaires issus du journalisme en…

  • Dans un mois, les 48h de la pige à Lille : profitez de notre opération adhérents !

    Comme chaque année, la CFDT-Journalistes sera aux 48h de la pige, organisées par l’associationProfession : Pigiste cette fois-ci à Lille. Nous y tiendrons un stand et interviendrons dans certaines tables rondes. Souhaitant que ce temps UTILE, SYMPA, REVIGORANT, permettant de mieux connaître ses droits et les opportunités de piges, et de sortir de son isolement, profite un maximum à tous, nous…

  • Soutien à Nassira El Moaddem : le racisme est un délit, pas une source de clicks

    Ca commence par une journaliste née à Romorantin (Loir-et-Cher) et sommée de « rentrer chez elle », un chez-elle supposément quelque part dans le Maghreb puisqu’elle s’appelle Nassira…Scène de la haine et du racisme ordinaire sur les réseaux sociaux.Mais propos insupportables quand ils sont prononcés et amplifiés par un empire médiatique et ses relais d’opinion.Ces…

Enable Notifications OK No thanks