Une délégation de pigistes engagés syndicalement reçue à l’Assemblée nationale

Le 24 janvier, une délégation de journalistes pigistes engagés sydncialement, dans les instances nationales de leurs syndicats ou dans les CSE de leurs entreprises, ont rencontré plusieurs députés pour les sensibiliser aux difficultés des pigistes et leur proposer des actions. Cette rencontre marque aussi la montée en puissance de l’engagement des pigistes dans les syndicats, que nous saluons et dont nous encourageons la multiplication !

Communiqué intersyndical SNJ, SNJ-CGT et CFDT-Journalistes

50 ans de la loi Cressard : les difficultés des journalistes pi- gistes exprimées à l’Assemblée nationale

Mercredi 24 janvier, les organisations syndicales représentatives de journalistes, SNJ, SNJ-CGT et CFDT-Journalistes ont été reçues à l’Assemblée Nationale, pour une audition à l’initiative du député Yannick Monnet, du groupe Gauche démocrate et républicaine (GDR).

L’audition a permis d’expliquer les difficultés des journalistes rémunérés à la pige à faire respecter les droits découlant de la présomption de contrat de travail dont ils bénéficient, et notamment à obtenir des augmentations salariales à travers les négociations collectives (NAO), en entreprise ou dans certaines formes de presse, alors qu’ils sont exclus des né- gociations individuelles.

Accompagnés de plusieurs journalistes pigistes confrontés à différentes difficultés, no- tamment de représentantes du collectif de Radio Nova, ils ont pu mettre en évidence les conséquences du non-respect de la loi, comme l’impossibilité d’accéder aux droits tels que l’indemnisation chômage et la précarité que cela entraîne.

Votée à l’unanimité en 1974, la loi Cressard, qui affirme la présomption de salariat, atteint son cinquantenaire cette année. Les parlementaires réfléchissent à une prochaine ren- contre autour de la date anniversaire et pourront en discuter prochainement avec les diffé- rents syndicats.

Les organisations syndicales représentatives ont évoqué l’intérêt d’un rapport parlemen- taire sur son application, ses limites, les améliorations à y apporter.

Elles ont également préconisé trois premiers axes principaux et prioritaires d’actions : da- vantage de contrôles des employeurs indélicats par les organismes de contrôle, davan- tage de vigilance sur l’exemplarité des médias de l’audiovisuel public, simplification admi- nistrative, par les organismes de droit commun (France Travail, CPAM…).

Alors que la loi Cressard soufflera ses cinquante bougies le 4 juillet 2024, SNJ, SNJ-CGT et CFDT-Journalistes réaffirment ce mode de rémunération, face aux attaques des em- ployeurs qui proposent des CDD d’usage (CDD-U), des droits d’auteur ou de l’auto-entre- prenariat de manière complètement illégale. Le salariat met le journaliste professionnel sous la protection de la convention collective et doit lui assurer la protection sociale et les revenus suffisants pour l’exercice de sa mission d’informer les citoyennes et citoyens.

Paris, le 31 janvier 2024.

Les actualités

  • Correspondants à l’étranger : retour sur notre audition au Sénat

    Le 16 octobre la sénatrice EELV Mélanie Vogel auditionnait notamment CFDT-Journalistes sur la situation des correspondants à l’étranger, dont elle compte s’emparer en vue d’améliorer leur protection sociale. Un combat qui nous tient à coeur : nous le portons depuis des années, en avons posé les premiers jalons de solutions dès 2019 avec notre grande…

  • Gaza : l’hécatombe de journalistes doit cesser !

    La guerre entre Israël et le Hamas est un drame également pour l’information et les journalistes présents là-bas. D’après la Fédération internationale des journalistes, à laquelle CFDT-Journalistes est affiliée, en date du 18 décembre, au moins 73 journalistes et travailleurs des médias ont été tués depuis le début de la guerre, le 7 octobre, dont…

  • EMFA : l’espionnage des journalistes évacué !

    C’est une grande avancée ! Le 15 décembre a été adoptée la loi européenne sur la liberté des médias (EMFA), avec une version finale qui ne fait plus référence à la possibilité d’espionner des journalistes sur la base de vagues impératifs de « sécurité nationale », comme c’était le cas dans l’article 4. C’est aussi une défaite…

  • Vaucluse matin : grande mobilisation autour du titre

    Dans une lettre à Christophe Victor, directeur général du Dauphiné Libéré et de Vaucluse matin, les salariés de Vaucluse matin annoncent qu’après six jours de mobilisation, ils ont choisi de reprendre le travail, ce mercredi 6 décembre 2023, mais qu’il ne s’agit pas de la fin du mouvement, « la colère étant toujours extrêmement présente ». Il…

  • Etats généraux de l’info : 1ères auditions et 1ère contribution écrite CFDT-Journalistes

    Le 30 novembre, CFDT-Journalistes était auditionnée par le groupe de travail n°3 des Etats généraux de l’information. Nous avons remis la contribution suivante. Le 5 décembre, nous étions également auditionnés par le Conseil économique social et environnemental (CESE), qui prépare un avis.

Enable Notifications OK No thanks