Ebra. Utilisation de ChatGPT à L’Est-Républicain : la CFDT ne veut pas être « spectatrice » sur le sujet

Dans une lettre envoyée au président directeur général d’Ebra, Philippe Carli, les élus CFDT des journaux du groupe demandent la création d’un observatoire auquel les représentants des organisations qui le souhaitent pourraient participer.

« Le groupe EBRA est en passe de lancer une expérimentation d’utilisation de l’intelligence artificielle à la rédaction de l’Est Républicain. Si la CFDT ne compte pas s’opposer à ce test, elle ne veut pas non plus être uniquement spectatrice sur le sujet », écrivent les élus CFDT.

« Dans le cadre de cette expérimentation comme pour tout ce qui concerne l’introduction de l’IA dans les différents services du groupe EBRA, en dehors des applications dites “IA faible” (outils comptables, récupération de données simples de type résultats électoraux ou sportifs, etc.), la CFDT demande que l’ensemble des organisations syndicales qui le souhaiteront soient rapidement consultées. »

Au regard de la vitesse d’évolution de l’IA, les élus CFDT demandent l’élaboration d’un protocole de réunions regroupant les organisations syndicales du groupe avec un périmètre identique à celui des négociations de groupe. « Ces réunions auront pour objet de donner aux délégués syndicaux des explications claires sur les objectifs du groupe en matière d’IA, mais aussi de mettre en place, ensemble, un périmètre clair et cadré quant à son utilisation à venir. »

Dans un second temps, la CFDT demande que le groupe EBRA engage avec les OS une discussion visant à établir une GEPP mettant en lumière les métiers voués à disparaître dans les 10 à 15 prochaines années, du fait de l’introduction de l’intelligence artificielle dans les différents services du groupe.

Les actualités

  • Ukraine : une expo et une rencontre le 12/10 entre journalistes reporters de guerre

    Plusieurs camarades du syndicat des journalistes ukrainiens, le NUJU, seront à Paris du 11 au 13 octobre. Ils présenteront une exposition de photographies, « Ukraine : Journalistes en zones de guerre ». A l’initiative de CFDT-Journalistes les journalistes de médias français couvrant la guerre en Ukraine sont aussi invités à venir les rencontrer et échanger sur leu…

  • Parlons journalisme avec Marylise Léon le 6 novembre !

    Elle a adressé à la profession un message dès le jour de sa prise de fonction le 21 juin dernier. Elle s’est engagée pour les JDD, pour Ariane Lavrilleux… Bien décidée à défendre les journalistes durant son mandat de secrétaire confédérale, Marylise Léon rencontrera les journalistes adhérents le lundi 6 novembre de 18h à 20h…

  • Etats généraux de l’information : déçus, mais résolus ! 

    Le programme des Etats généraux de l’information annoncé le 3 octobre est riche et important. Pourtant, en omettant de mentionner les journalistes à la fois comme sujet (leurs conditions de travail, leur sécurité, leur indépendance…) et acteurs à part entière de cette grande consultation, ce fut pour nous un gros loupé. Le pedigree des présidences…

  • La loi européenne sur la liberté des médias franchit une étape vers son adoption

    CFDT-Journalistes, membre de la Fédération européenne des journalistes, milite en son sein pour que soit adoptée une loi européenne sur la liberté des médias la plus favorable possible. Une étape importante a été franchie le 3 octobre, avec l’adoption de la position du Parlement européen. En session plénière à Strasbourg, le Parlement européen (PE) a…

  • Etats généraux de l’information : pas sans les syndicats de journalistes !

    Jamais dans notre pays le droit à une information libre et indépendante n’a été aussi menacé. La scandaleuse atteinte au secret des sources dont est victime notre consœur Ariane Lavrilleux en est une nouvelle illustration, comme, la même semaine, la convocation par la PJ de trois journalistes de Libération. Cet été, la longue grève des journalistes…

Enable Notifications OK No thanks